• La nutrition artificielle

    Nutrition : ensemble des processus d’assimilation et de transformation des aliments dans l’organisme pour permettre le maintien en vie.

    Déficit nutritionnel : apparait lorsque les apports nutritionnels ne correspondent pas aux besoins de l’organisme.

    Nutrition artificielle : apport, de manière partielle ou totale, au moyen de sondes ou de perfusions intraveineuses, des nutriments nécessaires à la couverture des besoins de l’organisme.

     

    ⇒Marqueurs de la dénutrition :

    Cliniques

    Biologiques

    ·         Courbe de poids

    ·         IMC

    ·         Fonte musculaire

    ·         Circonférence musculaire brachiale

    ·         Défaut de mémorisation

    ·         Asthénie

    ·         Hypotension artérielle

    ·         Albuminémie ( marqueur non spécifique)

              Norme : 35-45 g/L

    ·         Préalbuminémie

              Norme : 0,25-0,35 g/L

    ·         Troubles hydro électrolytiques

    ·         ↗ de la CRP 

     

    ⇒Indications de l’alimentation artificielle :

    • Insuffisance d’apport (pathologie chronique, trouble de la déglutition, chimiothérapie)
    • Augmentation des besoins (maladies inflammatoires, chirurgie, pathologies chroniques ou aigües)
    • Augmentation des pertes (résection digestive, cirrhose, néphropathie glomérulaire, diurétiques)

     

    Voie entérale

    Voie parentérale

    Alimentation artificielle par voie digestive administrée par l’intermédiaire d’une sonde apportant les éléments nutritifs directement dans le système digestif.

     

    = Passage par le nez ou passage percutané

    Alimentation artificielle administrée par voie veineuse (centrale ou périphérique) au moyen d’une perfusion apportant les nutriments directement dans le sang sans passer par le tube digestif.

    = Chambre implantable, Picc Line, KTC

    Indications : cf. indications de l’alimentation artificielle

    Indications : cf. contre-indications voie entérale

    Contre-indications :

    ·         Tube digestif non fonctionnel

    ·         Occlusion intestinale

    ·         Hémorragie digestive active

    ·         Diarrhée sévère

    ·         Péritonite

    ·         Grêle court

    ·         Refus du patient

    Produits utilisés : poches de nutrition de différentes formes, compositions et contenances

    Produits utilisés : solutés prêts à l’emploi (ternaires, binaires ou contenant une seule classe de macronutriments) = macronutriments sous forme élémentaire

     

    →Entérostomie : Abouchement à la peau de l’estomac ou du jéjunum par l’intermédiaire d’une sonde ou d’un bouton

     

    Points de vigilance en rapport avec une entérostomie :

    • Réfection du pansement au sérum physiologique et pansement sec
    • Si ballonnet : vérifier le gonflage
    • Rinçage du dispositif après chaque utilisation
    • Changement de tubulure à chaque nouveau flacon
    • Conservation et administration à température ambiante
    • Ne rien ajouter dans les poches

     

    ⇒Rôle IDE dans la pose d’une sonde nasogastrique :

    • Préparation du matériel

    o   Sonde

    o   Gants non stériles

    o   Compresses

    o   Lubrifiant

    o   Sparadrap

    o   SHA

    o   Eau + verre

    o   Haricot

    o   Mouchoirs

    o   Stéthoscope

    o   Seringue

    o   Champ non stérile

    • Préparation et installation du patient : A jeun, ½ assis ou décubitus latéral, explications
    • Choix et préparation de la narine : Narine sans obstacle, sans déviation
    • Evaluation de la longueur de la sonde à introduire : Nez à appendice xiphoïde puis Lobe à aile du nez
    • Lubrification de la sonde avec de l’eau stérile
    • Progression de la sonde : Pencher la tête en avant, Faire boire ou déglutir la salive, Pousser lors de l’expiration
    • 1ère vérification de mise en place : Injection d’air et auscultation épigastrique au stéthoscope (20 mL), Aspiration liquide gastrique (Mesure du pH)
    • Fixation: Couper un sparadrap en 2 jusque sa moitié et réaliser un nœud de cravate (ou Pink Tape)
    • 2ème vérification de mise en place : Radiographie pulmonaire
    • Mettre un bouchon au bout de la sonde
    • Préparation de la nutrition : Poche d’alimentation et tubulure adaptée à la poche
    • Branchement de la nutrition et réglage du débit de la nutri-pompe (en mL/h)
    • Surveillance du patient et de son appareillage
      • Contrôle 2 fois par jour
      • Soin de nez et changement de fixation
      • Risque de déplacement
      • Risque d’escarre de la narine
      • Risque de douleur
    • Fixer la sonde avec une épingle à la blouse du patient pour éviter qu’elle se désadapte

    ⇒Surveillance du patient et du dispositif (voie entérale) :

    Complications

    Rôle infirmier

    Reflux gastro-œsophagien

    ·         Patient ½ assis pendant l’alimentation et 2heures après

    ·         Vérifier position sonde et sa fixation 2 fois/jour et avant chaque utilisation

    ·         Respecter débit prescrit +/- ajustements

    ·         Préférer administration par pompe

    ·         Réévaluer la composition du produit avec la diététicienne

    Troubles digestifs : douleurs abdominales, crampes, diarrhées, météorisme abdominal, vomissements

    ·         Vérifier les conditions de conservation et les dates de péremption des produits

    ·         Produit à température ambiante

    ·         Planifier la durée d’administration, fractionner, ralentir pompe de régulation

    ·         Prévenir le médecin et arrêter l’alimentation entérale en cas de vomissements

    ·         Apprécier le transit et surveiller la fréquence des selles

    ·         Surveillance hydro électrolytique

    Obstruction de la sonde

    ·         Vérifier la perméabilité de la sonde

    ·         Rinçage systématique (rinçage 10-20 mL même si patient à jeun)

    ·         Bien écraser et diluer les médicaments juste avant administration

    ·         Vérifier l’absence de coude jusque sous le pansement

    ·         Si bouchée : pétrir sonde, tenter une aspiration, utiliser seringue de 50 mL, eau de Vichy, coca-cola ou eau chaude

    Fuite de liquide gastrique par la stomie

    ·         Réfection de pansement, compresses sèches en quinconce

    ·         Assurer un suivi des pansements et alerter le médecin

    ·         Mobiliser la sonde

    ·         Vérifier le point de repère avant chaque utilisation

    Déplacement de la sonde, arrachage

    ·         Vérifier repère, fixation, bon positionnement

    ·         Expliquer et faire adhérer le patient à cette prescription

    Administration des médicaments

    ·         Vérifier position sonde

    ·         Vérifier si médicaments écrasables (libération modifiée ou comprimés gastro-résistants)

    ·         Préférer forme liquide, adapter la galénique

    ·         Broyer juste avant

    ·         Respecter la galénique

    ·         Rincer avant et après administration et entre 2 médicaments