• La réhabilitation psychosociale

    Du point de vue de l’OMS : L’OMS définit les objectifs et les enjeux de la réhabilitation psycho-sociale comme :

    • La réduction des symptômes de la maladie
    • La réduction des effets secondaires des médicaments
    • L’amélioration des compétences sociales
    • La réduction de la stigmatisation et de la discrimination

     

    La réhabilitation psycho-sociale – Le rétablissement :

    • Pratique de soins fondée sur la valorisation des compétences de la personne atteinte d’incapacité psychiatrique et sur son rétablissement
    • Accompagne l’individu dans sa capacité à se suffire à soi-même, dans l’établissement des rôles sociaux de son choix, dans l’acquisition et le réentrainement de ses savoir-faire comme de ses savoir-être
    • Vise à aider les personnes porteuses d’une incapacité psychiatrique à fonctionner avec succès et satisfaction dans les environnements de vie qu’elles souhaitent pour mener à bien leurs objectifs personnels, sociaux comme professionnels
    • Objectifs généraux :
      • Développer les compétences sociales des patients et favoriser l’autonomie
      • Réduire les symptômes et les effets négatifs des soins psychiatriques, améliorer le fonctionnement social
      • Réduire la stigmatisation et la discrimination
      • Soutenir la famille
      • Soutenir et maintenir les liens sociaux

    La réhabilitation psychosociale

    Traitement

    • Il doit être suffisant pour atténuer les symptômes
    • Il doit générer le moins d’effets secondaires

    Evaluation

    • Recueil des désirs et des besoins de la personne
    • Evaluation objective des compétences existantes et à acquérir
    • Proposition d’un parcours de soin en lien avec le projet de vie de la personne

    Réadaptation

    • Apprentissage et/ou réentrainement d’habiletés instrumentales (savoir-faire)
    • Redonner les moyens d’agir à la personne en tenant compte de ses capacités et déficits
    • Limiter l’impact du handicap sur la vie quotidienne (mieux connaitre la maladie)
    • Au centre thérapeutique de jour : CULINO

    Remédiation cognitive

    • Ensemble de processus qui permettent d’acquérir des connaissances et de les utiliser
    • Apprentissage, réentrainement et renforcement de compétences nécessaires pour la personne
    • Mise en place de stratégies compensatoires si besoin

    Réhabilitation

    • Apprentissage et/ou réentrainement d’habiletés sociales (savoir-être)
    • Redonner à la personne sa dignité et son pouvoir d’agir (empowerment)
    • Au centre thérapeutique de jour : soin ERAM ou INFOVILLE

    Rétablissement

    • Processus individuel et unique
    • La personne retrouve un rôle social valorisant, une estime de soi et un bien-être (selon la définition de la santé de l’OMS)
    • Soutien communautaire (SAVS, assistance sociale, GEM)

     

    Mise en œuvre : 2 types d’actions :

    • Actions de soins à l’attention du patient
      • Ex : remédiation cognitive à diminuer les déficits cognitifs des patients
    • Actions en direction de la société
      • Lutte contre la stigmatisation et les représentations sociales négatives
      • Mouvement de réflexion sur l’organisation des soins et les politiques de santé mentale

    Rôle infirmier :

    • Accueillir, favoriser le lien et son maintien
    • Ecouter et répondre aux questions
    • Avoir confiance dans ses qualités humaines et celles des familles
    • Se rappeler que s’occuper des familles, c’est prendre soin des patients
    • Accompagner, c’est s’engager

    La médiation thérapeutique :

    • Nouer un contact avec le patient
    • Travailler sur les symptômes (troubles de la concentration agitation psychomotrice) grâce à un média
    • Passer du temps en dehors de la structure pour se dépenser