• Le début d'un long travail...

    Coucou tout le monde, 

    Aujourd'hui je vous écrit cet article pour vous parler de l'avancée de mon mémoire. Je vais revenir sur les différentes étapes qui m'ont menées jusqu'ici. 

    Alors la première chose déjà c'est de réfléchir à un sujet qui nous a questionné et qui nous intéresse... pas évident car il y a pleins de choses qui nous questionnent au cours de la formation, sans pour autant que l'on puisse faire un mémoire dessus. Pour commencer, nous avons eu un premier rendez-vous avec le guidant en groupe (nous étions 2 groupes pour 2 guidants), afin d'aborder les sujets qui nous intéressent et de donner des pistes de recherches. Un peu dans le floue à ce moment là, je voulais aborder la communication sans vraiment savoir vers quel chemin aller, mais je savais que je voulais également aborder l'entourage du patient. 

    Ensuite, nous avons eu notre stage de semestre 5 (Cliquez ici pour en savoir plus). J'ai été confrontée à des accompagnements palliatifs et de fin de vie, chose que j'avais eu que très peu l'occasion de voir auparavant. La communication est primordiale dans ces instants là et notamment auprès des familles. Ayant eu deux situations qui ont particulièrement retenu mon attention (une situation où j'ai annoncé un décès par téléphone, et une autre situation où un de mes patients est décédé brutalement et où il a fallut accompagner la famille dans ce moment traumatique inattendu).

    J'ai donc réfléchi à ce sujet, mais je voulais alors aborder pleins de choses importantes, et parler des soins palliatifs dans leur globalité. J'ai alors eu mon premier entretien individuel avec ma guidante, et là j'ai clairement compris que le mémoire était réellement un travail de deuil comme elle a pu me le dire... Un peu déboussolée en sortant de l'entretien, j'ai ensuite affiné mon sujet. 

    Entre temps j'ai rédigé mes situations de départ comme il est demandé de le faire. J'ai également mis en avant mes questionnements

    Un second rendez-vous individuel a eu lieu avec ma guidante. Nous avons alors affiné ma problématique. Vu comme cela ça à l'air plutôt simple mais je ne vous cache pas que ce fût un vrai casse-tête pour trouver une question de départ intéressante et qui donne envie de lire. 

    Ensuite, il a fallut remplir une grille (format type fournit par l'IFSI) afin de remettre notre thème, nos questionnements, notre cheminement, nos situations, et enfin la question de départ. Une commission valide ensuite ce travail ou non. 

    Un troisième entretien avec ma guidante a eu lieu afin de donner la réponse de la commission. La bonne nouvelle c'est que ma question de départ est validée. Plus qu'à approfondir les notions que je souhaite aborder dans mon travail. 

    Pendant ce temps, j'ai continué mes lectures et mes recherches afin d'enrichir le cadre conceptuel de mon travail. 

    Voilà maintenant 3-4 mois que je travail sur le mémoire, et le cadre conceptuel commence à prendre forme. J'ai eu un quatrième rendez-vous afin de valider les concepts que j'aborderai et commencer à envisager le guide d'entretien

    Petit à petit le travail prend forme et il est vrai que cela prend beaucoup de temps (d'où mon manque de présence ces derniers temps sur le blog). 

    Je vais donc continuer à penser à tout cela pendant les vacances ... 

    A très vite ! 

    « Un don pour une bonne causeBonne année !!! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :