• Les concepts en sociologie

    La culture : Ensemble des activités, croyances, pratiques communes à un groupe social dans les domaines de la moral, religieux, politique, artistique, intellectuel, économique. Elle n’est qu’un aspect de la civilisation. Une culture peut exister dans civilisation mais une civilisation ne peut exister sans culture.

     

    Le rôle/statut: Place déterminée en fonction de critères sociaux (métier, revenue, éducation…), l’individu se conforme aux règles d’une société. Droits et devoirs de la place que l’on occupe dans un système social.

     

    L’identité : Connaissance et reconnaissance de ce que l’on est. C’est un point de jonction entre l’individuel et le collectif. Construction du soi au travers des interactions sociales/ Implique une définition de soi par les autres et des autres par soi-même.

     

    L’attitude : Etat d’esprit qui détermine un individu à formuler une opinion, à agir d’une certaine façon à l’égard d’un objet social (argent, gloire…). Disposition à réagir de façon favorable ou défavorable.

     

    Les stéréotypes et préjugés

    • Préjugé : Attitude de l’individu avec dimension évaluative, souvent négative à l ‘égard de types de personnes ou de groupes, en fonction de sa propre appartenance sociale. Disposition acquise dont le but est d’établir une différenciation sociale (Les Gothiques, punks…)
    • Stéréotype : Traits ou comportement que l’on attribue à autrui ou à un groupe (les Mannequins sont toutes grandes, minces…). Ils sont une manifestation des préjugés.

     

    La catégorisation : Classer/regrouper des individus/groupes ressemblants dans une même catégorie.

     

    La représentation sociale : connaissance socialement élaborée et partagée. 4 fonctions principales : Savoir, identitaire, orientation, justificatrice.

     

    La norme : Règle de conduite appropriée socialement. Type de pression cognitive et psychosociale se référant à des valeurs dominantes et des opinions partagées dans une société.

     

    Le Normal et le Pathologique : Représentation statistique, culturelle, individuelle d’un comportement ou d’un état.

     

    L’attribution causale : Rendre compte d’évènements/phénomènes par une cause particulière

     

    La famille : Unité sociale de base (cellule familiale), cohabitation, coopération, procréation.

     

    L’attachement (Bowlby) : Construction des premiers liens entre l’enfant et sa mère. Besoin primaire inné qui s’ajouter aux besoins de protection, réconfort, sécurisation, soutien et socialisation. Se construit dans la première année de l’enfant. Influence sur le développement psychomoteur.

     

    La résilience (Boris Cyrulnik) : Capacité de se reconstruire (de se refaire une vie) et de s’épanouir après un choc  traumatique grave.

     

    La créativité : Capacité, pouvoir  qu’a un individu de créer, c’est à dire d’imaginer et de réaliser quelque chose de nouveau. Présente chez chacun mais plus ou moins développé. Aptitude de l’esprit a imaginé des combinaisons nouvelles. Processus dans le temps et se caractérise par l’originalité, adaptation. (En place dans les années 2000)

    Les obstacles de la créativité : Mode intellectuel fondé, la raison, imagination morbide, emprise des traditions, poids des autorités

    Les méthodes de la créativité : Démarche associative, « brainstorming » stimulation d’idées (agence de pub), démarche de rêve, aléatoire 

     

    La famille : Il n’y a pas de définition universelle de la famille (C. Lévi-Strauss)

    Visions différentes en fonction : des époques, des cultures, des religions, des modes de vie

    Peuvent être : Recomposées, pluri parentales, monoparentaux

    La parentalité traditionnelle se complète au travers de : La Beau-parentalité, la Parentalité Adoptive, l’Homoparentalité, la Procréation Médicalement Assistée

    Typologie familiale 

    • Famille moderne (avec un mariage, enfants, amour++ = réussite scolaire importante)
    • Famille fusionnelle (pas de mariage, enfants choyés++)
    • Famille club (donnant/donnant chacun son autonomie)
    • Famille cocon (protectrice, repli familiale par contre quand il y a un déséquilibre= craquage,   incompréhension)
    • Famille histoire (entreprise familiale= 3-4 enfants)