• Les hépatites virales

    Hépatite : processus inflammatoire touchant les cellules hépatiques (hépatocytes)

    Causes multiples : alcool, médicaments, toxiques, hépatites auto-immune, hépatites virales

     

    Hépatite virale aigüe :

    • Introduction par voie digestive, sanguine ou sexuelle
    • Réaction immunitaire excessive contre le virus introduit dans le foie, qui dépose des protéines virales à la surface des hépatocytes, ce qui provoque une cytolyse (destruction des hépatocytes par les lymphocytes)
    • Dosage: ↗ ALAT (Alanine amino-transférase) dans le sang

     

    Hépatite grave ou fulminante :

    • Hyperréactivité du système immunitaire aux protéines virales
    • Destruction totale des cellules hépatiques = transplantation en urgence
    • Dosage: ↗ ALAT (Alanine amino-transférase) dans le sang

     

    Hépatite chronique :

    • Au-delà de 6 mois à vie
    • Système immunitaire trop peu réactif, stagnation de virus dans les cellules hépatiques
    • Risque de fibrose / cirrhose
      • Fibrose : processus général dans l’organisme survenant lors d’une inflammation chronique, due à la sécrétion de substance par les lymphocytes qui agit sur les cellules stellaires du foie, ce qui provoque une excitation de celles-ci et un développement de la fibrose
      • 4 stades de fibrose (F-METAVIR) (stade 4 = cirrhose)
      • Complications de la cirrhose : ascite, varices œsophagiennes (= hémorragies), IHC, carcinome hépatocellulaire

     

    Signes cliniques et diagnostic :

    • Hépatite aigüe
      • Clinique : asymptomatique, fatigue intense, ictère rare (<1/10), ↗ transaminases
      • Gravité : ↘ TP et facteur V, encéphalopathie hépatique (troubles de la vigilance (inversion rythme nyctéméral), confusion, asterixis, foetor)
      • Prise en charge : éviter tout TTT qui risquerait d’aggraver la situation (CI : paracétamol, somnifères), surveillance évolution, éviter contamination entourage (isolement patient, vaccination entourage si possible)
      • Virus : VHA/VHE (selles), VHB/VHC (sang)
      • Guérison : normalisation des transaminases, VHB/VHC risque de chronicité, risque de réinfection si VHC (et réexposition)
    • Hépatite chronique
      • Uniquement si VHB ou VHC
      • 3 circonstances diagnostiques: dépistage, cytolyse inexpliquée, maladie hépatique (complications)
      • Stade de fibrose: tests non invasifs (Fibrotest®, fibromètre, fribroscan® (élastométrie)), biopsie hépatique
      • Prise en charge en cas de cirrhose : échographie tous les 6M (dépistage CHC), fibroscopie (recherche hypertension portale), cofacteurs et addiction (alcool, surpoids, obésité), dépister et entourer l’entourage, évaluer nécessité d’un TTT

     

    Virus hépatiques :

     

    Transmission

    Population

    Incubation

    Diagnostic

    Signes cliniques

    Prévention

    Hépatite virale A

     

    Oro-fécale (eau contaminée)

    Enfant, adulte jeune, adulte

    1 mois

    Anti VHA IgM

    Peu symptomatique

    Pas de chronicité

    Vaccin vivant atténué

    Hépatite virale E

     

    Génotype 1 : eau

    Génotype 3 : viande de porc mal cuite

    G1 : gravité chez femme enceinte (T3)

    G3 : gravité chez le cirrhotique

    1 mois

    Anti VHE IgM

    ARN dans sang et selles

    G1 : Idem VHA

    G3 : souvent asymptomatique, forme chronique possible chez immunodéprimé

     

    Hépatite virale B

     

    Parentérale (transfusion, toxic IV, iatrogène)

    Sexuelle

    Materno-fœtale

     

    3 mois

    AgHBs(+)

    Anti HBs(-)

    Anti HBc(+)

    IgM

     

    Surveillance si hépatite chronique active

    TTT : Interféron ou analogues nucléotidiques (Tenafovir, Entécavir)

    ETP +++

    Vaccination +++

    Hépatite virale C

     

    Transfusion

    Toxic IV

    Iatrogène

     

    2 mois

    Anti VHC

    ARN VHC

     

    TTT : Interferon +/- Ribavirine®

    Association de classes ¹ de TTT

    ETP : TTT, réinfection possible

    Pas de vaccin

    Dépistage de l’entourage