• Les infections ORL

    Angines :

    • Inflammation aigüe des amygdales palatines
    • > 18 mois, enfant, adolescent, adulte à tout âge
    • Bactérie très retrouvée : streptocoque β hémolytique du groupe A (SBHA) (surtout chez l’enfant de 3 à 15 ans)
    • Signes cliniques: dysphagie, odynophagie, otalgie, atypique chez l’enfant (fièvre, maux de ventre, pleurs), oropharynx érythémateux, tuméfaction inflammatoire des amygdales +/- atteinte luette, voile du palais, enduit amygdalien, adénopathies cervicales, exanthème
    • Viral ou bactérien ?

    Arguments

    Angine bactérienne

    Angine virale

    Epidémiologiques

    Epidémie hiver/printemps

    Pic entre 5 et 15 ans

     

    Les + fréquentes

     

     

    Fonctionnels

    Début brutal

    Dysphagie majeure

    Pas de toux

    Fièvre élevée (39-39,5°)

     

    Début plus progressif

    Dysphagie moindre

    Toux, coryza, trachéo-bronchite, myalgies, fièvre

     

    Physiques

    Erythème intense

    Purpura du voile du palais

    Exsudat ?

    Adénopathies sensibles

    Rash scarlatiniforme (si SBHA)

    Vésicules

    Conjonctivite

    Exanthème

    →Les ATB ne sont prescrits que lorsqu’il s’agit d’angine bactérienne

    • TDR : test de diagnostic rapide du SBHA

    Les infections ORL

    Source : ameli.fr

    • Complications dues au SBHA :
      • Evolution favorable sous 3-4 jours
      • Prévention des complications par mise sous ATB :
        • Complication suppuratives loco-régionales
        • Syndrome streptococcique (rhumatisme articulaire aigüe (RAA), glomérulonéphrite aigüe (GNA), érythème noueux, chorée de Sydenham, scarlatine)
        • Focus sur la scarlatine: T°>40°C, vomissements, aspect rouge vif du pharynx des 2 amygdales et de la langue, rash scarlatineux au niveau des plis de flexion, contagiosité 24h avant signes cliniques, mise en évidence par frottis amygdalien, éviction scolaire ++, même TTT que l’angine TDR+
      • Angine érythémateuse (AE): « Angine rouge » à virale, peut constituer le 1er signe d’une scarlatine
      • Angine érythémato-pultacée (AEP): « Angine blanche » à virale, exsudat pultacé
      • Angine pseudo-membraneuse (APM) :
        • MNI (mononucléose infectieuse) : incubation 2 à 6 semaines, virale (EBV), pas d’envahissement de la luette par la fausse membrane adhérente
        • Diphtérie : rare, vaccin obligatoire, maladie à DO, dans zone d’endémie surtout, envahissement de la luette par la fausse membrane adhérente
      • Angine ulcéro-nécrotique (AUN) : unilatérale (souvent), 3 types: angine de Vincent, chancre syphilitique, hémopathies malignes
      • Angine vésiculeuse (AV) : toujours virale, 2 types: Herpangine (coxsackie A) bilatérale, angine herpétique (HSV1)
      • Traitement des angines : toujours symptomatique (antipyrétique, antalgique, désobstruction rhino-pharyngée si besoin, ATB seulement si SBHA (TDR+) avec Amoxicilline® en l’absence d’allergie)
      • Amygdalectomie : si 3-4 angines à suivre, et amygdales qui restent gonflées en dehors des angines

     

    Rhinopharyngites :

    • Signes cliniques : rhinorrhée antérieure et/ou postérieure, claire, muco-purulente, pharynx érythémateux, respiration buccale, fièvre < 38,5°C, reste de l’examen ORL normal
    • Toujours virale = pas d’ATB !
    • Traitement : désobstruction rhino-pharyngée (DRP) +/- aspiration, mouchage, éducation à la prise en charge (hydratation, paracétamol, hydratation, attendre 48h avant consultation, lavages de nez) et surveillance (fièvre, AEG)

     

    Otites :

    • Otite externe: concerne l’oreille externe
    • Otite moyenne: concerne l’oreille moyenne
      • Aigüe (OMA) / chronique : épanchement de pus dans la caisse du tympan
      • Séreuse : épanchement chronique derrière la caisse du tympan
      • Séro-muqueuse
    • Otite moyenne aigüe (OMA) :
      • Virale (OMA congestive) ou bactérienne (OMA collectée / purulente)
      • Facteurs favorisants: crèche, vie en collectivité, tabagisme passif, antécédents familiaux, absence d’allaitement maternel, précarité, saisons automne-hivers, précocité du 1er épisode d’OMA
      • Diagnostic : +/- fièvre, otalgie, otorrhée, rhinopharyngite dans les 3-4 jours précédents
      • Complications (surtout < 2 ans): mastoïdite, méningite, perforation, chronicisation
      • Traitement : ATB – Amoxicilline® (OMA purulente) / DRP, antalgiques +/- AINS (OMA congestive)

     

    Sinusites :

    • 4 types de sinus : frontal (5-10 ans), sphénoïdal (> 10 ans), ethmoïdal (1er mois de vie), maxillaire (3-5 ans)

    →Chacun des sinus peut être siège de sinusite

    • Sinusite maxillaire aigüe :
      • La + fréquente
      • Infection: nasale (suite d’une rhinite aigüe, bactéries/virus), dentaire (infection dentaire)
        • Bactérienne : persistance fièvre à J3, persistance toux, obstruction, éternuements, gène pharyngée au bout de quelques jours
      • Signes cliniques: douleur sous-orbitaire pulsatile, obstruction nasale ou rhinorrhée épaisse)
      • Traitement : symptomatique si virale, ATB (Amoxicilline®) si bactérienne, si origine dentaire Amoxicilline® + acide clavulanique, si hyper-allergie parfois cortisone en adjuvant des ATB

     

    Les oreillons :

    • Virus ourlien
    • Transmission directe (voies aériennes)
    • Vaccination à chute de l’incidence en France
    • Incubation : 21 jours (1/3 asymptomatique, 2/3 symptomatique après 48h)
    • Complications rares mais graves
    • Eviction scolaire jusque guérison
    • TTT symptomatique