• Les pathologies tropicales et d'importation

    Les maladies infectieuses représentent 1 à 5 % des motifs de rapatriement sanitaire

     

    ⇒Le paludisme :

     

    Répartition large : Amérique du sud, Afrique intertropicale (++), sud-est asiatique, Inde, Sri Lanka


    Transmission :

     

    Les moustiques qui transmettent le paludisme piquent surtout le soir (pic d’activité entre 22h et 2h du matin)

    L’infection est provoquée par un anophèle

     

    Protection :

    • Porter des vêtements longs à la tombée de la nuit
    • Répulsifs anti-moustiques
    • Moustiquaire (pour dormir)

     

    Consultation dans les 4 mois qui suivent le retour devant tout symptôme

    →Toute fièvre au retour des tropiques est un paludisme jusqu’à preuve du contraire

     

    Formes cliniques :

    Primo-invasion

    Fièvre constante avec pics

    Syndrome algique : céphalées, myalgies

    Troubles digestifs fréquents et souvent initiaux : diarrhées, vomissements, douleurs abdominales

    Toux possible

    Hépatomégalie et splénomégalie possibles

    Accès récurrents

    Soit après quelques jours (Falciparum, les autres) ou à distance (les autres)

    Répétition d’accès stéréotypés tous les 2 jours (falciparum, vivax, ovale) ou 3 jours (malariae)

    Succession de :

    ·         Sensation de froid et grands frissons

    ·         Patient abattu, douleurs diffuses dont céphalées, température élevée

    ·         Défervescence thermique avec sensation de chaud

    Accès graves

    Quasi exclusivement dus à P. Falciparum

    Apparait d’emblée ou après quelques jours

    Personnes à risques :

    ·         Femmes enceintes

    ·         Patients pas du tout immunisés (touristes)

    ·         Enfants

    ·         Personnes âgées

    ·         Splénectomisés

    ·         Immunodéprimés

    Signes de gravité

    Défaillance neurologique à Conscience : obnubilation, confusion, somnolence, prostration, COMA

    Défaillance respiratoire à FR, SpO2

    Défaillance hémodynamique à FC, TA, diurèse

    Convulsions répétées

    Hémorragie à hématurie macroscopique

    Ictère

    Hémoglobinurie macroscopique

    Anémie importante à NFS

    Hypoglycémie à HGT

    Acidose

    Hyperlactatémie

    Parasitémie > 4 %

    Insuffisance rénale

     

    Confirmation diagnostique :

    • Frottis sanguin (analyse érythrocytaire)
    • Test de diagnostic rapide (fait systématiquement sur le prélèvement sanguin afin de retrouver des antigènes)

    → 2 tubes de prélèvement EDTA

     

    Traitement : urgence

    • Paludisme non grave sans vomissement : Dihydroartémisinine-pipéraquine : Eurartesim®
    • Paludisme grave : Artésunate IV

     

    ⇒La typhoïde :

     

    Répartition

    Afrique, Europe de l’Est, Inde, Amérique du sud

    Signes cliniques

    Peu spécifiques

    Peu voire pas de diarrhée au début (apparition au bout d’1 semaine)

    Fièvre, frissons, céphalées, dissociation pouls température (fièvre élevée sans tachycardie)

    Complications

    Cardiaque : troubles de conduction à pouls et TA

    Digestive : perforation digestive, hémorragie digestive (rectorragies)

    Neurologique : COMA (ou « tuphos »)

    Diagnostic

    Hémoculture uniquement

    Prise en charge :

    §  Précautions complémentaires de type « contact »

    §  Surveillance complications

    §  Fluoroquinolones

     

    ⇒Les arboviroses :

     

    Transmission

    Moustiques, tiques

    Pathologies

    Environ 100 connues : dingue, fièvre jaune, chikungunya, zika etc.

    Signes cliniques

    Incubation < 10 J.

    Fièvre, syndrome pseudo-grippal, éruption cutanée

    Signes orientant le diagnostic :

    ·         Céphalées rétro-orbitaires : dengue

    ·         Arthralgies : chikungunya

    ·         Conjonctivite : zika

    Traitement

    Symptomatique

     

    →Prise en charge d’une diarrhée au retour des tropiques :

     

    Syndromes

    Maladies du « péril fécal »

    2 types de syndromes :

    ·         Syndrome cholériforme

    o    Selles liquides voire hydriques, pas de fièvre, pas de sang

    o    Turista (E. Coli)

    o   Choléra (exceptionnel chez le voyageur)

    ·         Syndrome dysentérique

    o    Selles sanglantes, glaires, fièvre

    o    Shigellose, salmonellose

    Diagnostic

    Coproculture : diarrhées essentiellement bactériennes

    Si sang dans les selles : examen parasitologique des selles pour amibes

    Prise en charge

    Précautions complémentaires « contact »

    Traitement

    Symptomatique :

    ·         Réhydratation

    ·         Si absence de fièvre : Lopéramide® toléré

    ·         Si fièvre : contre-indication Lopéramide® à Racécadotril®

    Spécifique :

    ·         Antibiothérapie non systématique

    o   Shigellose : traitement systématique, Fluoroquinolones pendant 5 jours

    o   Autres bactéries : antibiothérapie en fonction du retentissement des diarrhées ou du terrain

    ·         Amoebose digestive

    o   Traitement systématique

    o   Métronidazole pendant 10 jours