• Traumatismes du membre inférieur

    • Affection de la jambe et du pied

    Fracture de la jambe

    Choc direct ou indirect

    Raccourcissement, angulation, RE du pied

    Bilan loco-régionales : VCN

    Etat de choc, ischémie, syndrome des loges

    Δ Risques de complications infectieuses et non infectieuses

    Fracture bi-malléolaire

    Choc indirect, éversion (abduction), inversion (adduction)

    VCN, état de choc

    Douleur, impotence fonctionnelle absolue

    Entorse de la cheville

    Bénigne : simple élongation

    Grave : rupture ligamentaire

    Œdème, parfois hématome, ecchymose (tardive)

     

    Complications tardives des fractures :

    • Retard de consolidation
    • Pseudarthrose
    • Cal vicieux
    • Troubles trophiques : raideur, œdèmes, ostéoporose
    • Arthrose post-traumatique

     

    • Traumatisme du genou, fracture du bassin et du fémur

     

    • Chez le sujet âgé :

     

    Fracture du cadre obturateur

    Douleur + impotence fonctionnelle partielle

    Pas de déformation

    TTT douleur, repos au lit, réhabilitation rapide

    Complications du décubitus :

    • Cardiovasculaires : phlébites, thromboses veineuses profondes
    • Respiratoires : encombrement bronchique, pneumopathies
    • Urinaires : rétention urinaire, infections urinaires
    • Digestives : déglutition, fécalome
    • Cutanées : escarre
    • Neuropsychiatriques : désorientation temporo-spatiale, syndrome de glissement
    • EI des anticoagulants
    • Perte d’autonomie

    Fracture de l’extrémité supérieure du fémur

    Col du fémur ou massif trochantérien

    Douleur + impotence fonctionnelle + raccourcissement / adduction / RE

    Fracture non déplacée : ostéosynthèse (fixation fracture)

    Fracture déplacée : prothèse (Δ risque de luxation ++)

     

    Reverticalisation rapide

    Retour dans lieu de vie le plus rapidement possible

    Lutte contre les complications

     

    • Chez le sujet jeune:

     

    Traumatisme de haute cinétique

    Prise en charge des complications immédiate

     

    Fracture du cotyle (articulation de la hanche)

    Atteinte cartilagineuse, impact sur la tête du fémur

    TTT orthopédique / TTT chirurgical

    Traction / fixateur externe / ostéosynthèse

    Fracture du col fémoral

    Rare chez le sujet jeune mais à ne pas négliger

    Fracture de la diaphyse fémorale

    Douleur, impotence fonctionnelle, déformation de la cuisse

    Hémorragie / chirurgie (enclouage centromédullaire)

    Surveillance vasculo-nerveuse + syndrome des loges

    Traumatismes du genou

    Fractures : rotule, plateau tibial, condyles fémoraux

    Traumatismes ménisco-ligamentaires

    Entorse des ligaments collatéraux = entorse bénigne

    Rupture du LCA = entorse grave

    Lésions méniscales

     

    Δ Le TTT orthopédique des fractures déplacées n’est utilisé qu’en cas d’impossibilité d’opérer

    Δ Il faut toujours penser à envisager un TTT anticoagulant si le traumatisme entraine une perte d’appui prolongée