• Traumatismes du membre supérieur

    Signes fonctionnels : = triade

    • Douleur
    • Impotence fonctionnelle
    • Attitude des traumatisés du membre supérieur

     

    Complications générales

    -Constantes vitales

    -Conscience et vigilance (Glasgow)

    -Cœur / poumons

    -Signes de « pancarte » (T°, poux, TA)

    -Antécédents

    -Iatrogènes : médicaments / immobilisation

    Complications loco-régionales

    -Membre opéré, retentissement distal

    -Vasculaire

    -Neurologique

    -Cutané

    Complications locales

    -Pansement = asepsie

    -Cicatrice

    -Système de drainage

    -Tolérance de l’immobilisation

    Complications immédiates / tardives

    -Surveillance permanente

    -Rejet (problème fréquent)

    -Pseudarthrose

    -Cal vicieux

    Complications infectieuses

    -Complication de la chirurgie osseuse

    -Impose un diagnostic infirmier

    -Dépistage et prévention

    -Règles d’asepsie

    -Isolement : mesure sur décision médicale

    Complications liées à l’environnement

    -Doit être adapté : + le patient est à l’aise + on va avoir d’informations sur lui

    -Terrain (antécédents)

    -5 sens

    -Perte fonctionnelle (béquille, fauteuil) 

    Complications orthopédiques

    -Réduction

    -Bilan d’opérabilité : évaluer le risque opérable

    -Fracture vue tardivement ou lésions cutanées (phlyctènes) interdisant l’abord chirurgical

    Complications chirurgicales

    -Echec du traitement orthopédique / irréductibilité / déplacement secondaire / lésion instable

    -Fracture ouverte vue tôt = urgence (<6h)

    -Réduction

    -Ostéosynthèse : foyer ouvert, fermé / arthroscopie (travail sous caméra)

    -Immobilisation : repos strict au lit / attelles amovibles, résines

    -Appui / sans appui

    Complications médicamenteuses

    -Prévention du tétanos et antibiothérapie systématique devant toute fracture ouverte

    -Anticoagulant jusqu’à la reprise de l’appui et surveillance par les tests biologiques

    -Antécédents

    La surveillance

    -Clinique, biologique, et examens morphologiques

    -Information au patient

    -Information à l’équipe soignante

     

     

     

    Cas cliniques :

    Fracture de la clavicule

    Mécanisme indirect

    Douleur, impotence fonctionnelle, attitude (maintien du bras)

    Angulation, épaule en avant

    Œdème et ecchymose tardifs

    Complications : état de choc, traumatisme associé, décompensation

    Complications tardives : cal vicieux, pseudarthrose, périarthrite scapulo-humérale

    TTT orthopédique

    Luxation de l’articulation gléno-humérale

    Mécanisme indirect (chute sur paume de la main)

    Douleur, impotence fonctionnelle, attitude (maintien de la main)

    Signe de l’épaulette, abduction bras + RE (rotation externe), vide sous acromial antérieur

    Réduction orthopédique, Dujarrier, rééducation fonctionnelle

    Fracture de la diaphyse humérale

    Mécanisme indirect (chute sur le coude)

    Triade + impotence fonctionnelle absolue

    Raccourcissement du bras, gonflement, ecchymose

    Δ Palpation inutile et dangereuse

    Dujarrier ou plâtre

    Fracture des 2 os de l’avant-bras

    Mécanisme indirect (chute sur la main ou flexion forcée de l’avant-bras)

    Triade (cf. ci-dessus)

    Déformation, gonflement, ecchymose/hématome  

    Fracture de l’extrémité inférieure du radius ou fracture de Pouteau-Colles

    Mécanisme indirect (chute sur la main)

    Fracture de Pouteau-Colles : sous-articulaire + déplacement externe et postérieur de l’épiphyse

    Triade mais impotence fonctionnelle parfois absente

    Désaxation en dehors, déformation en dos de fourchette, œdème/hématome