• Mon expérience professionnelle aux urgences

    Mon expérience professionnelle aux urgences

    Bonsoir tout le monde, 

    Ce soir je vous écris cet article, afin de vous partager mon expérience professionnelle aux urgences en tant qu'infirmière, c'est à dire MON PREMIER POSTE !

    Tout d'abord, ce fût un choix pour moi de commencer aux urgences. Je m'explique. Ayant orienté la fin de mon parcours de stage vers les urgences et la réanimation, en ayant comme objectif de travailler un jour dans un SMUR, le choix fût assez évident. Comme je vous l'avais dit dans mon article sur mon stage aux urgences (cliquez ici pour le lire), ce fût LE meilleur stage de toutes mes études. C'était donc avec une grande motivation que je m'y voyais travailler. 

    Pour la petite anecdote, le jour où j'ai eu ma réponse par écrit concernant mon poste aux urgences, j'avais un entretien pour un poste en SSR. Je ne me voyais pas commencer ma carrière dans ce type de service (qui était annexé à un EHPAD), car j'avais peur de mettre un pied dans le pôle gériatrie de l'hôpital concerné et de ne plus en sortir ensuite, malgré les promesses de la cadre... Voilà, mon choix était donc fait. 

    Le premier jour, je suis allée signer mes contrats à la DRH le matin car étant partie en congé avant je ne pouvais le faire. J'en ai profité pour récupérer mes badges et mes tenues de travail. 

    Les vestiaires je les connaissais : allé HOP on enfile la tenue, avec le badge INFIRMIERE et GO ! 

    Très excitée à l'idée de retourner aux urgences, le fait d'être doublée m'a permis de ne pas trop stresser. J'ai donc été doublée deux jours (de matin et d'après midi) sur le service de médecine et pareil pour l'UHCD. Ce qui est très rassurant, contrairement à d'autres établissements qui ne proposent pas de doublure dès lors qu'il y a eu un stage d'effectué dans un des services... 

    Mes premiers pas se sont bien passés, j'ai bien mis 2 jours à reprendre mes marques comme il se doit (mon stage remontait au début d'année). Le plus dur à été pour moi l'UHCD, où il y avait 12 lits, soit un service à gérer, comme n'importe quel service hospitalier. Il fallait donc gérer une grosse part d'administratif, chose que je ne faisais pas en stage car je n'avais pas tous les codes d'accès pour gérer les transports notamment. Il m'a fallut également apprendre à gérer tous les à côté du service, tel que les commandes de médicaments par exemple. Ca ne parrait pas être grand chose, mais tout cumulé en plus de la charge de travail, il ne faut pas se perdre et être bien organisé ! 

    Concernant mon ressenti, j'ai plutôt bien vécu le début de ma carrière professionnelle car j'adorait ce service et j'ai bien été accompagnée dans mes premiers pas. Le plus dur a été pour moi le manque de sommeil, car avec l'adrénaline du travail je n'arrivais quasiment pas à dormir avant d'aller travailler. Même si je ne ressentais pas de stress au travail, je dirai "l'excitation" de l'inconnu, ce qui m'attire et me plait énormément, m'a un peu perturbé mon rythme de sommeil. Mais bon c'est comme tout, on s'y fait ! 

    Et vous comment avez-vous vécu vos premiers pas en tant qu'infirmier(e) ? Dites moi tout en commentaire !

    Malheureusement, à la fin de mon contrat d'été le service n'avait plus de besoin infirmier. J'ai donc du relancer des établissements où j'avais postulé, et j'ai eu une proposition... je vous en dirai plus dans un prochain article ! 

    Bonne soirée à vous tous,

    Mélanie. 

     

    « On est tous donneurs

  • Commentaires

    1
    Lundi 26 Août à 12:02

    Merci article très original !

    Chirurgie esthétique Tunisie

    Medespoir

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :